pièce n. f.
les citations
Hautes-Alpes, Provence, Gard, Hérault pièce (à frotter) fam. "pièce de toile épaisse servant à laver les sols, à éponger". Stand. serpillière. Synon. région. bâche*, cince*, emballage*, loque*, panosse*, patte*, peille*, toile*, torchon* de plancher, wassingue*. – Rentre pas, c’est tout mouillé, tu vois pas que je passe la pièce ? (GermiChampsaur 1996).
1. – […] Bon, vous pouvez donner un petit coup de pièce ? […] Elle est sous la pile*. (R. Merle, Treize reste raide, 1997, 199.)
— Dans une comparaison.
2. La pauvre Ninette, avec ses deux malheurs qui lui sont tombés dessus en même temps, elle était plus molle qu’une pièce à frotter, y fallait la tenir sous les bras pour pas qu’elle s’effondre. (Th. Monnier, Madame Roman, 1998 [1957], 84.)

◆◆ commentaire. Fr. pièce "morceau, partie généralement importante de qqc." (dep. 12e s., TLF) a développé des emplois aujourd’hui vieillis dans le français standard (ainsi pièce de pain, v. TLF), mais dont l’usage s’est mieux maintenu dans le français du Sud-Est, comme pièce de savon (VillaGasc 1802 ; encore P. Magnan, L’Amant du poivre d’âne, 1988, 58), et pièce (à frotter). Attesté dep. 1931 dans le français de Marseille (mais déjà en 1836 « morceau de pièce morceau d’étoffe » GabrielliProv), ce dernier est en usage dans le français de Provence et de quelques aires bordurières (Hautes-Alpes, Gard).
◇◇ bibliographie. BrunMars 1931 pièce ou pièce de parquet ; TuaillonRézRégion 1983 (Marseille) ; BouvierMars 1986 ; BlanchetProv 1991 ; ArmanetBRhône 1993 ; CovèsSète 1995 ; GermiChampsaur 1996 ; MazodierAlès 1996 ; ArmKasMars 1998 ; RoubaudMars 1998, 48 ; BouisMars 1999 ; FEW 8, 339a, *pettia.
△△ enquêtes. EnqDRF 1994-96. Taux de reconnaissance : Bouches-du-Rhône, 100 % ; Var, 80 % ; Alpes-Maritimes, 70 % ; Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Vaucluse, 50 %.